Les formes

 

Nous évitons toute figuration allusive à la réalité ou à

des symboles, La lettre ne sera utilisée que dans son allusion poétique. Même la couleur allusive qu drapeau de la commune, nous l'éviterons.

 

En gros nous travaillons entre deux extrêmes qui sont :

1) soit le quadrilataire qui est d'usage extrêment courant en architecture actuelle.

 

2) soit les effets de matière qui mènent du pointillisme et vibrations concomitantes aux motifs géométriques décoratifs.

 

Il s'agit en somme que d'une seule échelle rythmique avec d'innombrables variations de dimension, d'intensité et de couleur.

 

D'un côté le mur, le caillou,

de l'autre les vibrations innombrables des végétaux..

 

La géométrie des petites ou grandes vibrations permettent la maîtise des instruments, principalement des rhéokaliphores.

Il faut expériementer beaucoup, se déplacer dans des éclairages et moments de la journée différents et régler progressivement ces choses qui subissent l'influence d'un environonnement exceptionnellement variable.