La Villette, un quartier qui dort, essaye de survivre, est prisonnier de ses règlements et ses habitudes, n'osant pas s'améliorer, s'enthousiasmer, aller vers une portion de paradis où règnerait déjà un peu plus de Bien, de ce grand Bien qui présidera à un vrai bonheur, Bien qui ne se comprend ou ne se révèle que si nous prenons la peine de l'accomplir, de le mettre en action par nos créativités individuelles.

Nous voudrions que la créativité sous sa forme picturale se mette au service de ce Bien. Voici donc les premières étapes permettant d'aller dans cette direction.

PROPOSITIONS

1. Rhéabiliter quelques objets tagués ou "pelant"

par exemple ce cache-poubelle en béton. Ou bien encore la coffret technique qui se trouve près de l'arrêt du bus (en face de l'école d'ingénieurs)

Ou bien encore la coffret technique qui se trouve près de l'arrêt du bus (en face de l'école d'ingénieurs)

Un potelet qui traîne, vieux reste d'un poteau électrique

qui dans un premier temps

est peint en bleu et sera transformé en véritable rhéokaliphore.

2.  Sur le socle (qui était une fontaine en circuit fermé dans laquelle des bobets pissaient et jetaient les détritus, donc a été supprimée et remplie de béton), fixer une petite structure pour une sculpture en bois peint. La fixation de départ pourrait être en métal, soutenant quelques poutrelles sur lesquelles seront fixées des lates et planchettes peintes. Nous appellerons cela un rhéokaliphore. Il devra pouvoir s'harmoniser avec les interventions prévues par la Régie, sur les autres structures existantes.